Nous appeler: +32 (0)499 16 64 92

La gemmothérapie, des bourgeons pour se soigner

 
Découvrir notre boutique en ligne

En tant qu’éléments de l’univers, les êtres humains incorporent au plus profond de leur structure tout ce qui existe dans l’univers. Il est donc naturel que tout déséquilibre du corps humain trouve un remède dans la nature. C’est le champ couvert par les médecines alternatives et complémentaires, parmi lesquelles la gemmothérapie occupe une place importante.
Dr. Didi Surcel – principale spécialiste roumaine en immunologie et chercheuse majeure en gemmothérapie

Qu’est-ce que la gemmothérapie ?

La gemmothérapie consiste en l’utilisation des méristèmes des arbres et arbustes dans un but thérapeutique. Chez les plantes terrestres, un méristème est un tissu cellulaire spécialisé dans la croissance. Les cellules méristématiques indifférenciées se divisent puis se différencient en acquérant une structure et une fonction.

Les cellules méristématiques contiennent en elles les informations génétiques de toutes les parties de la plante. Elles sont indifférenciées et totipotentes. Elles sont l’équivalent des cellules souches chez les mammifères.

La gemmothérapie utilise des macérats glycérinés de bourgeons mis en oeuvre à l’état frais. Ils contiennent tout le potentiel de croissance de la plante entière et ils délivrent leurs propriétés pour le bien-être physique, énergétique et émotionnel de l’Homme.

En quoi la gemmothérapie est-elle différente des autres branches de la phytothérapie ?

Pour moi, la phytothérapie est l’utilisation des plantes, sous toutes leurs formes, pour se soigner. Depuis très longtemps, les plantes sont utilisées sous forme de tisanes, décoctions, macérations diverses…. La phytothérapie traditionnelle existe toujours mais on utilise aussi aujourd’hui les plantes sous forme de gélules, d’huiles essentielles (aromathérapie), d’hydrolats (hydrolathérapie), d’élixirs floraux (fleurs de Bach, élixirs californiens ou australiens), d’élixirs spagyriques…. et de macérats de bourgeons.

La gemmothérapie présente toutefois quelques avantages supplémentaires par rapport aux autres formes d’utilisation des plantes :

  • La gemmothérapie utilise les tissus en croissance, contenant l’information de la plante entière : bourgeons, jeunes pousses, radicelles…
  • Les bourgeons contiennent de nombreuses molécules actives dont certaines sont spécifiques aux bourgeons, des hormones végétales qui disparaissent lors de la croissance de la plante. Elles ne se retrouvent donc plus dans les différentes parties de la plante.
  • D’un point de vue environnemental, la gemmothérapie est beaucoup plus respectueuse que l’aromathérapie. Il faut parfois quelques centaines de kilos, voire quelques tonnes de plantes pour obtenir 1 litre d’huile essentielle. Il ne faut que quelques poignées de bourgeons pour obtenir la même quantité de macérat.
  • Les bourgeons sont plus faciles à utiliser car les contre-indications sont peu nombreuses. Les effets secondaires sont rares et généralement bénins.
  • L’efficacité des bourgeons est très grande, même à faible dose.
  • La gemmothérapie offre des bienfaits allant au-delà de la majorité des autres thérapies naturelles, en nettoyant et fortifiant les organes affectés.
  • Les protocoles sont simples, clairs et produisent des résultats fiables.

« La gemmothérapie est un outil extraordinaire pour accéder aux pouvoirs de guérison naturels de votre corps, qui peut vous servir pour le reste de votre vie ! » Lauren Hubele – homéopathe et gemmothérapeute

Les principaux acteurs modernes de la gemmothérapie

Hildegarde de Bingen (1098-1179), religieuse et médecin, est la première à avoir parlé des vertus des bourgeons, et ceci pour de nombreux arbres. Elle fait ainsi remarquer que toute la vertu est dans les premiers éléments du printemps, bien avant la venue des fruits.

On doit au Dr Pol Henry (1918 – 1988), médecin belge, la redécouverte des facultés thérapeutiques des bourgeons. Dans les années 1970, il fait de nombreuses études et baptise cette thérapie « phytoembryothérapie ». En France, c’est le Dr Max Tétau (1927-2012), médecin-homéopathe, qui fait connaître la gemmothérapie. Auteur du livre « Rajeunir nos tissus avec les bourgeons », il utilise la gemmothérapie sous sa forme diluée.

Actuellement, divers acteurs se partagent la scène internationale.

  • Philippe Andrianne, en Belgique, auteur de plusieurs livres dont le « Traité de gemmothérapie ».
  • Dr Frank Ledoux, en France, auteur de « La phytembryothérapie, l’embryon de la gemmothérapie ».
  • Pr Fernando Piterà di Clima en Italie, auteur de l’ouvrage actuellement le plus complet sur la gemmothérapie « Précis de gemmothérapie – Fondements scientifiques de la Méristémothérapie ».
  • Dr Didi Surcel, médecin roumain.
  • Dr Sorina Soescu, médecin roumain, membre fondatrice de l’ARGH – Association Roumaine de Gemmothérapie et Homéopathie.
  • Stéphane Boistard, auteur du livre « Gemmothérapie », spécialisé dans l’approche sensible de la nature.
  • Lauren Hubele, homéopathe et gemmothérapeute américaine, autrice de 3 livres sur la gemmothérapie que j’ai eu l’honneur de traduire et que vous retrouverez dans la boutique de ce site [lien vers page e-shop]. Lauren a développé une méthode unique d’utilisation de la gemmothérapie et se spécialise sur l’action des microdoses de certains bourgeons sur le système nerveux.

Contactez-nous

Adresse

Avenue des Quatre
Bonniers, 5 1428 Lillois

Téléphone

0499 16 64 92

Made with ? from Natural

10 + 11 =