Nous appeler: +32 (0)499 16 64 92

Les innombrables vertus de l’Aloe arborescens

Il existe plus de 500 espèces d’Aloe, seules quelques-unes sont utilisées comme plantes médicinales. L’Aloe arborescens en fait partie.
Découvrir notre boutique en ligne

L’Aloe arborescens, le plus riche des aloès

Des études effectuées sur 18 espèces d’Aloe dans les facultés d’agronomie italiennes ont confirmé la supériorité de l’Aloe arborescens. Il est en effet beaucoup plus riche en principes actifs que les autres aloès disponibles sur le marché. De plus, il contient certaines molécules qui lui sont spécifiques et ne sont donc pas présentes dans les autres espèces, notamment l’Arborans A & B, des polysaccharides ayant une activité hypoglycémiante.

Pourtant l’Aloe arborescens reste largement moins connu que son cousin l’Aloe vera. Sans doute est-ce en partie dû à sa constitution. Alors qu’une seule feuille d’Aloe vera peut peser jusque 2 kg, les feuilles d’Aloe arborescens pèsent en moyenne 250 g. Elles contiennent moins de gel. Leur disposition sur la plante empêche la mécanisation de la récolte, il faut cueillir et travailler les feuilles à la main. Les producteurs préfèrent donc l’Aloe vera, simplement pour des motifs de rentabilité. C’est bien dommage car l’Aloe arborescens est, d’un point de vue cosmétique et thérapeutique, bien supérieur aux autres aloès.

Les produits à l’Aloe arborescens de Flor’alternative sont préparés à base de feuilles entières. Ils contiennent donc l’entièreté des principes actifs de la plante qui se trouvent soit uniquement dans le gel, soit uniquement dans le suc ou dans l’écorce (peau).

Les bienfaits de l’Aloe arborescens

Le professeur Filatov, médecin russe qui a longuement et minutieusement étudié l’Aloe arborescens, est arrivé à la conclusion que les substances contenues dans l’Aloe arborescens sont des stimulateurs des fonctions biologiques de l’organisme.

L’Aloe arborescens répond aux critères des plantes adaptogènes. En d’autres termes, l’Aloe arborescens augmente la capacité du corps à s’adapter aux différents stress, quels que soient leurs origines et agit comme un régulateur général des fonctions internes de l’organisme.

L’Aloe arborescens a un spectre d’action très large, ses bienfaits se font ressentir dans toutes les sphères du métabolisme. Il améliore le confort digestif, renforce les défenses naturelles, aide à lutter contre l’acidité, équilibre les populations bactériennes, agit sur la vitalité et l’humeur….

L’Aloe arborescens s’utilise également en usage externe. Le gel s’avère fort utile pour tous les troubles cutanés, qu’ils soient chroniques ou ponctuels comme une brûlure, une égratignure, une plaie, etc. car la plante stimule la formation de collagène. Les propriétés calmantes du gel apportent un soulagement rapide.

La composition chimique de l’Aloes arborescens, comme celle de tous les aloès, est très compliquée. Les plantes de cette famille contiennent des centaines de molécules diverses. Toutes ont cependant des propriétés spécifiques qui peuvent apporter des solutions durables.

Polyphénols

Les polyphénols constituent une famille de molécules aux propriétés thérapeutiques très intéressantes. Les composés phénoliques présents dans l’Aloe arborescens ont essentiellement une action antioxydante, laxative, anti-inflammatoire. Ils agissent également sur la sécrétion gastrique.

Polysaccharides

L’Aloe arborescens contient, en grande quantité et en concentration élevée, de nombreux types de polysaccharides. Y compris deux polysaccharides spécifiques : Arborans A et Arborans B dont l’activité hypoglycémiante a été démontrée par différentes études. Les polysaccharides ont une activité anti-inflammatoire, antioxydante et favorisent la baisse du taux de glucose dans le sang. Certains polysaccharides plus complexes, comme l’acémannane, sont responsables des principaux effets de stimulation ou modulation du système immunitaire. Ce dernier pourra donc mieux répondre aux attaques bactériennes et virales, et sera plus efficace pour éliminer les toxines.

Glycoprotéines

Les glycoprotéines présentes dans l’Aloe arborescens sont l’Aloctine A & B, molécules anti-inflammatoires impliquées dans la réponse immunitaire de l‘organisme.

Nutriments

L’Aloe arborescens contient de nombreux micro-nutriments

  • Vitamines : A, C, E aux propriétés antioxydantes et B1, B2, B3, B6, B9, B12
  • Minéraux : calcium, magnésium, sodium, potassium, chrome, fer, manganèse, cuivre, zinc, germanium
  • Acides aminés : l’Aloe arborescens contient 17 des 20 acides aminés, dont les 8 essentiels.

Autres éléments

L’Aloe arborescens contient des enzymes mais aussi de l’acide salicylique qui est la molécule de base de l’aspirine. Elle a des propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et antipyrétiques. La molécule agit également comme un antiagrégant.

« La plante appelée Aloe est une véritable pharmacie capable à elle seule de guérir de nombreuses maladies »
– Paracelse (1493 – 1541)

Une plante utilisée depuis des millénaires

Les aloès ont été utilisés par les plus grandes civilisations. De l’Egypte antique aux Romains en passant par les anciens Grecs. De la Chine à l’Inde en passant par le Tibet. Utilisée pour ses vertus médicinales et cosmétiques, la plante figure en bonne place dans diverses préparations. La médecine tibétaine et la médecine ayurvédique l’utilisent pour traiter les plaies et les troubles oculaires. Tandis que les Romains lui consacrent un chapitre dans un traité médical lorsque Dioscoride en décrit les vertus lénitives et cicatrisantes dans son traité « De Materia Medica ». Les bienfaits de l’aloe sont à ce point appréciés que les pharaons le considèrent comme un élixir de longue vie et que les anciens Grecs lui attribuent le pouvoir de rendre les guerriers invincibles.

Au Moyen-Âge, les Croisés le mélangent avec du vin de palme et du chanvre dans un breuvage baptisé Elixir de Jérusalem. Les Arabes étendront la culture de la plante jusqu’en Andalousie et mettront au point une méthode pour transformer le gel en poudre. Puis, les Pères Jésuites espagnols et portugais en diffuseront la culture dans les colonies d’Afrique et d’Amérique latine.

L’histoire moderne de l’aloès commence au milieu du XIXème siècle avec la découverte de l’aloïne, l’un des principes actifs de l’Aloe vera. Pendant ce temps, les Russes se consacrent davantage à l’étude de l’Aloe arborescens, qui pousse dans leur région. Ils en concluent que cette espèce d’aloès réduit de moitié le temps de guérison en cas de troubles gynécologiques et ophtalmiques et tue les parasites intestinaux grâce à la présence d’acide cinnamique dans la plante.

Dans les années ’90, le Père Romano Zago, père franciscain brésilien, lui a consacré deux ouvrages. Alors qu’il était au Brésil, il a reçu une carte sur laquelle était écrite une recette à base d’Aloe arborescens censée guérir les maladies tumorales. Ne sachant qu’en penser, il a fait prendre cette recette à deux malades et a été témoin de leur guérison. Après ces deux expériences positives, il a continué à conseiller l’Aloe arborescens avec succès et s’est donné pour mission de propager l’information dans le monde entier.

Actuellement les recherches sur l’Aloe arborescens se poursuivent. La plante fait l’objet de dizaines de publications.

Origine des produits Flor’alternative

Les produits à base d’Aloe arborescens Flor’alternative proviennent d’une petite exploitation située sur la côte méditerranéenne, entre Rome et Naples, où les plantes ont trouvé un climat adapté à leurs besoins, sans utilisation de pesticides, herbicides, insecticides et fertilisants artificiels.

Le jus et le gel purs non dilués sont préparés à partir de feuilles entières cueillies et travaillées à la main directement après la récolte, mixées à froid et non pasteurisées de façon à conserver les principes actifs et en garantir la haute qualité et la fraîcheur.

Contactez-nous

Adresse

Avenue des Quatre
Bonniers, 5 1428 Lillois

Téléphone

0499 16 64 92

Made with ? from Natural

1 + 11 =